Des épreuves pratiques de mathématiques dans l'académie de Versailles  
Des expériences enrichissantes Un projet académique

L'académie a été trois années de suite un terrain d'expérimentation de l'épreuve pratique de mathématiques pour les lycéens de terminale S (15 000 élèves concernés en 2008 et en 2009).
Elle a organisé en 2008 et 2009 des épreuves pratiques pour les collégiens de troisième, dans vingt, puis dans quarante collèges. Le protocole arrêté pour ces épreuves est simple :

  • les professeurs d'un établissement choisissent des sujets dans une banque mise à leur disposition.
    Chaque sujet propose de réaliser des manipulations (calculs ou construction de figure dynamique) à l'aide d'un logiciel et de répondre à une question mathématique soulevée par les essais réalisés ;
  • les élèves sont appelés par groupes de quatre à composer sous la direction d'un professeur.
    Le travail est individuel, les sujets prévoient des temps de dialogue avec le professeur, l'élève ou le professeur pouvant en outre prendre l'initiative de s'adresser l'un à l'autre à tout moment ;
  • l'évaluation porte sur la capacité de l'élève à réaliser avec l'aide éventuelle du professeur les manipulations demandées, d'exprimer en termes mathématiques une question ou un énoncé suggérés par l'observation de ce qui a été fait, et enfin de formuler oralement des éléments de preuve mathématique de ce qu'il a avancé.

Le bilan de ces initiatives est extrêmement positif :

  • les professeurs ont découvert que les élèves acquéraient rapidement une bonne maîtrise des logiciels utilisés ;
  • la situation d'évaluation permet d'éviter les mises en échec de l'élève, et de relancer opportunément sa réflexion s'il s'égare ou commet une erreur ;
  • pour les collégiens, ces exercices aident à se prononcer sur les capacités, connaissances et attitudes visées dans le socle commun, pour les lycéens, ils donnent la perspective du travail proposé dans des études supérieures longues.
  • les professeurs et les élèves concrétisent les changements intervenus dans la discipline : les mathématiques s'enseignent aujourd'hui avec l'ordinateur. Pas comme pilote d'instruments de communication, mais comme partenaire dans la réflexion et la construction de la connaissance.

L'évaluation en mathématiques doit évoluer. Le socle commun l'exige. Les chefs d'établissements le demandent. Les professeurs devront nourrir leurs avis de résultats d'observation des élèves au travail, dans des situations où l'élève est seul comme dans des situations où il peut être aidé ou dans des travaux coopératifs et plus seulement de l'analyse de productions écrites.

Sur proposition des IPR de mathématiques, Monsieur le Recteur invite les établissements à organiser des épreuves pratiques, en troisième, en seconde et en terminale. L'ensemble sera, pour cette année, harmonisé au niveau académique : des banques de sujets seront constituées à partir des propositions des établissements, les calendriers, bien que très souples, seront alignés, et les établissements choisiront eux-mêmes les conditions de passation et les effectifs concernés, et les professeurs seront volontaires. La plus grande liberté d'organisation est laissée aux établissements. Un bilan sera tiré au niveau académique, soit à la fin de cette année scolaire, soit au début de la suivante.

Année 2012 – 2013
  • Des sujets de mathématiques outillées en collège et lycée (pdf)(zip)
Télécharger et consulter